Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 6 octobre 2006

2006 10 6

Michel Berger – Le paradis blanc – 4’33

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 14:30

 

http://www.dailymotion.com/video/5yU0mzsiYzUV23yA2

 

*

Il y a tant de vagues et de fumée
Qu’on arrive plus à distinguer
Le blanc du noir
Et l’énergie du désespoir
Le téléphone pourra sonner
Il n’y aura plus d’abonné
Et plus d’idée
Que le silence pour respirer
Recommencer là où le monde a commencé

Je m’en irai dormir dans le paradis blanc
Où les nuits sont si longues qu’on en oublie le temps
Tout seul avec le vent
Comme dans mes rêves d’enfant
Je m’en irai courir dans le paradis blanc
Loin des regards de haine
Et des combats de sang
Retrouver les baleines
Parler aux poissons d’argent
Comme, comme, comme avant

Y a tant de vagues, et tant d’idées
Qu’on arrive plus à décider
Le faux du vrai
Et qui aimer ou condamner
Le jour où j’aurai tout donné
Que mes claviers seront usés
D’avoir osé
Toujours vouloir tout essayer
Et recommencer là où le monde a commencé

Je m’en irai dormir dans le paradis blanc
Où les manchots s’amusent dès le soleil levant
Et jouent en nous montrant
Ce que c’est d’être vivant
Je m’en irai dormir dans le paradis blanc
Où l’air reste si pur
Qu’on se baigne dedans
A jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d’enfant
Comme, comme, comme avant
Parler aux poissons
Et jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d’enfant
Comme avant

 

La neige

Classé sous Poesie Juniors — ganeshabreizh @ 1:58

Hiver neige étang matin
Un beau matin d’hiver
La neige était tombée
Sur le sol encore vert
Pendant le déjeuner.

Que la nature est belle
Sous ce mince tapis blanc!
Doux flocons tombant
Au soleil étincellent.

Les oiseaux restent cachés
De peur de s’enrhumer
La nuit apparaît soudain
Comme un doux refrain.

*

ésotcelt

ganeshabreizh


La neige au dessus (www.samaritamania.com)


Soldat Louis – Femmes de légende – 7’04 et paroles/lyrics

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 1:56

http://www.dailymotion.com/video/3ZxQwd1LoFXS64SG7 

*

[paroles et musique de Gary Wicknam] 

 

 

Ombres courbées sous l’orage
Ombres du vent
Lassées des outrages de l’océan
Portées pas d’autres images
Ou d’autres temps
Ames sombres et fragiles
Armées de silence
De granit et d’argile
De siècles d’érrances

Ombres sur la lande
Brisées de chagrin
Femmes de légende
Le regard si loin
Elles attendent qu’ils rentrent
Elles attendent en vain
Ne veulent rien entendre
Du ciel qui s’éteint

Ombres de tous les rivages
Ombres du vent
Tenues en otages aussi longtemps
Face à l’écume sauvage
De vos tourments
vos amours vous appellent
Les vagues vous disent
L’attente est plus cruelle
la mort sans surprise

Ombres sur la lande
Brisées de chagrin
Femmes de légende
Le regard si loin
Elles attendent qu’ils rentrent
Elles attendent en vain
Ne veulent rien entendre
Du ciel qui s’éteint

{x3}

Port de pêche

Classé sous Poesie Juniors — ganeshabreizh @ 1:54

port du Diben-120.jpg
Le village s’éveille joyeux.
Dès les premiers rayons lumineux
Les marins descendent dans la rue
Vers le petit port encore nu.

Ici de longs bateaux amarrés
Aux belles couleurs et bien rangés
Veillent la prime aurore, enchâssés,
Chaloupant par une heureuse journée.

Les hommes s’affairent alentours,
Révisant leurs filets démêlés
Alors qu’il leur faudra bientôt chercher
Une flotte de pêche pour les jours.

Quittant cette eau profonde et noire
Pour n’y revenir que le soir,
Ils s’en vont vers le grand large
Y respirer l’air des sages.

*

ésotcelt

ganeshabrreizh

*

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO