Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

2006 10 22

Mauvaise herbe

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 22:23

Dry grass and abstract

*

Au jardin de toutes les saisons
Je vais cultiver la mauvaise herbe.
La chance sourit à celle ivre
Et libertaire qui d’aplomb
Insinue son chant, son sang d’imberbe
Pour envahir d’or Terre du livre.

Elle y fleurira de tous ses mots,
D’ardente nourricière mangera
L’espace et le temps d’idées nouvelles;
A tout chapitre bu à propos
D’existence, la mienne unira
Son bouquet de verdure éternelle.

Aux matins d’éclosion des pétales,
Aux couchers refermant ses corolles,
Je serai dans mes idées vécues
Le poids de l’ivraie sacerdotale
Qui pousse au dogme un esprit en vol
Et le fait retomber sur l’intrus.

Arrosée tous les jours de sueurs
Son aura végétale, amoureuse
Vibration imagée, texte en rut,
Modèlera l’esprit en saveur.
En réponse à question douloureuse:
Vivre et laisser vivre l’état brut!

Mauvaise herbe, humaine au goût d’enfant,
Prends par tes racines dans la terre
Les sucs des révoltes d’avenir,
Des éducateurs, soleils, parents.
Pour ton « hommo-synthèse » reçoit l’air,
Et l’eau de pluie calmera ton ire.

Observez dans les jardins du monde
Ce qui pousse, ce qui tousse sous le poids,
Sous le joug écrasant d’arbitraires!
Soignez, où toutes les ronces abondent,
Les framboises, les mûres, vers à soie!
Le vernis craquera solidaire.

Planter en lisant l’or de tout mot
La graîne aux devenirs différents
Dans le coeur, pour l’amour des vivants;
L’arroser de musique en impros.
Tolérance, équilibres conscients,
Ce sera notre loi, notre foi.

Même embryonnaire
Tout doit valoir l’essai!
Avant de désherber
Au nom d’indifférence,
Au nom vérité,
Je cultive la mauvaise herbe,
Au nom de l’émotion et de la création
Sentiment même de soi, corps, émotions,
connaissance.

*

ésotcelt

ganeshabreizh
*

children among grass and flowers in the meadow

3 Réponses à “Mauvaise herbe”

  1. Aube dit :

    Après lecture : on souffle, tant d’énergie prise dans ce tourbillon, une vraie chanson…Un titre qui titille, le corps qui continue et qui brille, l’âme et l’idée sont belles mais la grammaire paraît s’effacer hors on ne peut l’oublier… dommage car ce poème est une très belle page que j’ajouterai bien à la genèse, livre de la création… mais aussi de l’abandon…
    amicalement,

    Aube.

    *
    Contribution le : 19/08 15:15:06 sur le site de http://nouvelle-poesie.com
    _________________
    … rien à cacher… tout à dévoiler…

  2. esotcelt dit :

    Aube merci pour ton com mais je ne te suis pas sur le terme de grammaire, ce serait sympa si tu pouvais m’en dire plus car je ne suis pas tès scolaire mais plutôt évolutionnaire.

    ésotcelt

    *
    Contribution le : 19/08 16:12:21 sur le site de http://nouvelle-poesie.com
    _________________
    Toute réponse est miroir de l’âme,Soleil, reflet créateur de lumière.Toute question tient sa réponse flamme,Source et générateur,masculin féminin.Être à l’ombre chériePour concevoir sans y penserQue le temps est fruit d’illusion.

  3. Nostalgie dit :

    Moi qui suis très « Nature » ai pu apprécier les belles images que tu nous transmets et qui adoucissent les couleurs de la révolte et donnent une autre ampleur à la « mauvaise herbe »
    Bisous à toi

    Nostalgie

    *
    Contribution le : 19/08 20:07:27 sur le site http://nouvelle-poesie.com
    _________________
    Ce que nous faisons pour nous, disparaît avec nous…Ce que nous faisons pour les autres et le monde, est immortel… (??? – je ne sais plus de qui c’est)

Laisser un commentaire

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO