Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 6 novembre 2006

2006 11 6

Patricia Kaas – L’aigle noir – 4’55

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 6:30

 

http://www.dailymotion.com/video/73oem2WizJd3aWOk

*

L’aigle noir 

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d’un lac je m’étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Lentement, les ailes déployées,
Lentement, je le vis tournoyer,
Près de moi, dans un bruissement d’ailes,
Comme tombé du ciel,
L’oiseau vint se poser,

Il avait les yeux couleur rubis,
Et des plumes couleur de la nuit,
A son front brillant de mille feux,
L’oiseau roi couronné,
Portait un diamant bleu,

De son bec il a touché ma joue,
Dans ma main il a glissé son cou,
C’est alors que je l’ai reconnu,
Surgissant du passé,
Il m’était revenu,

Dis l’oiseau, ô dis, emmène-moi,
Retournons au pays d’autrefois,
Comme avant, dans mes rêves d’enfant,
Pour cueillir en tremblant,
Des étoiles, des étoiles,

Comme avant, dans mes rêves d’enfant,
Comme avant, sur un nuage blanc,
Comme avant, allumer le soleil,
Etre faiseur de pluie,
Et faire des merveilles,

L’aigle noir dans un bruissement d’ailes,
Prit son vol pour regagner le ciel,

Quatre plumes couleur de la nuit 

Une larme ou peut-être un rubis
J’avais froid, il ne me restait rien
L’oiseau m’avait laissée
Seule avec mon chagrin

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d’un lac, je m’étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Un beau jour, une nuit,
Près d’un lac, endormie,
Quand soudain,
Il venait de nulle part,
Il surgit, l’aigle noir… 

  

  Musique: Barbara, Catherine Lara
autres interprètes: Patricia Kaas, Florent Pagny, Thierry Amiel (2003) 
  

 

Archétypal

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 3:14

Archetypal Conciousness par Krisztina Lazar - www.lila.info

Percevoir aujourd’hui sans fard et sans ennui

La détresse inuhmaine pourtant au jour pleine

De la nuit transmutée, de la nuit survécue.

Vivre en vague sociale un trauma d’exister,

Sans amour ancestral : la foi, âtre blessé;

Coups du sort initiés par l’amitié en transe,

Evolution d’été, saison créant l’enfance;

La musique de ton âme joue l’instrument,

Dieu, coeur où l’amalgame brûle l’adieu

Ta conscience élabore un chemin main tendue.

Comme tu vis la mort ton essence s’honore,

Dans les fils et les filles tu poses sans prix

Le devenir des trilles en passion inouie.

Vecteur porteur d’Eterna, en vue du temps soumis

Finalité d’Eon, démesure d’intellect,

Ils angélisent une croyance en demain,

Par prières déjà manifestent leur faim.

***         Archetyp ma n - www.rpgartist.comUniversal archetypal structure (www.edj.net)                                                                                                               

Connaissance et savoir, réflexions et pensées

S’engendrent en miroir…Reflets crient l’Ethéré!

Des dimensions foulées je retiens la famille

Où le bonheur blessé a l’inconscient en ramille,

Renaissance d’aimer, transmigration de l’âme,

Incarnation jurée, recherche de la flamme.

La vie se compare là à l’être évanoui

Au profit d’au delà : création, devenir.

La notion de l’astral a grandi face au Christ.

Un des conflits papals où la loi se rend triste.

Il reste à transcender son Moi profond et pur,

Suffit-il d’élever au rang d’essence sûre

La contribution, absolution, résolution?

Même si la consomption des espèces aboutit!

Ne peut-on prêter vie à « raison » d’exister »

Que si l’homme a agi et la femme prié?

Que si leurs enfants vivent en souvenirs secrets,

Lumières des eaux-vives, émanations, projets?

ganeshabreizh

*Archetypal dream healing symbol (NASAsm) www.jung-soul.com

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO