Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

2006 12 23

Paradoxe

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 3:39

 

Paradoxe (wsiudmak38.jpg)

*

Ce qu’il manque à la nuit poinçonnée de néant
Est le diurne des êtres. En rêveurs accomplis
Les gens meurent-ils d’ennuis ? Ils ont conduit la vie
Sans en comprendre un mot!

Heureusement demeure au miel crépusculaire
L’humble et sincère espoir d’enraciner l’oubli,
D’enchanter la nature, d’émanciper l’humain
Sans aliéner la vie.

Puisses-tu être sûr mon âme d’avoir su
Naviguer sans contrainte en mer de liberté,
Remonter les courants de l’esprit épiphane,
Sans contraste illusoire!

Les années ont passé les souvenirs d’or
Au moulin de conscience, au crible exaspéré
Des pensées de l’enfant où se perd la raison,
Sans l’impression du temps.

ésotcelt

ganeshabreizh

*

Mnifestation du caché (épiphane) - (Cinlight_1200- innerlight) - www.encaustic.com

2 Réponses à “Paradoxe”

  1. mayssoune dit :

    belle tof and des beaux poémes bonne contuniation kiss

  2. Sahel dit :

    Nous conduisons la vie ..sans en comprendre un Mot …. ésotcelt, serait-ce donc cela, la dur et triste réalité ? Je le pense bien en effet et quel paradoxe ! Beau texte intelligent qui donne à réfléchir.
    Amitiés

    Sahel

    *
    Contribution le : 29/08 15:48:08 sur le site de http://nouvelle-poesie.com
    _________________
    « Les grands créateurs n’ont pas le monopole de la souffrance. »T.B.J (L’auberge des pauvres).

Laisser un commentaire

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO