Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2007

2007 01 30

I Muvrini – Je sème et je m’en vais – 3’31 et paroles

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 17:30

 

 Image de prévisualisation YouTube 

*

I Muvrini    
Erein eta joan

2002
    
 

Je connais la plus belle des chansons
Elle relie l’univers à nos maisons
Elle chante chaque terre chaque pays
dans ces mots que les temps leur ont appris
Elle cherche, elle court
Elle vient, elle va
Et repart chaque fois
È quand’elli si spenghjenu quallà
Un lume una altra voce ò un amà
Chi lu mondu più povaru ne va
Si pesa pè risponde a dignità
Elle cherche, elle court
Elle vient, elle va
Elle dit : Je sais, je sais
je sais, je sais, je sais
je sème et je m’en vais

Sumenu è mi ne vò
je sème et je m (en vais
Que semii e que me’n vòi
hadañ a ran hag ez an
Erein eta joan

Un core d’una speme chì risona
Di pace t’aghju scrittu una canzona
Elle dit mon pays a besoin du tien
Je te teconnaîtais sur nos chemins
Elle cherche, elle court
Elle vient, elle va
Et repart chaque fois

Cunosce i tesori è pò l’amori à l’abbandonu
Elle dit le monde est beau, le monde est grand s’il additionne
Elle cherche, elle court
Elle vient, elle va
Elle dit : Je sais, je sais
je sais, je sais, je sais
je sème et je m’en vais
Sumenu è mi ne vò
je sème et je m (en vais
Que semii e que me’n vòi
hadañ a ran hag ez an
Erein eta joan
Que semii e que me’n vòi
hadañ a ran hag ez an
Erein eta joan
Sumenu è mi ne vò
demà jo sembraré
Sumenu è mi ne vò
demà jo sembraré
Que semii e que me’n vòi
hadañ a ran hag ez an
Erein eta joan

Le vrai!

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 17:27

Muse - www.poster.net/mucha-alphonse

 

 

*

Que d’un rocher
Vous puissiez voir
L’image ivre,
Cette nageoire d’écume!

Que d’un sentier
Vous puissiez croire
Que ses pierres vont vivre
De chaleur et se consumer de bitume.

Il faudrait pour
Chanter ces images de vie
Que vous soyez poète, un jour!
Que vous soyez amour, en vie!

*

ésotcelt

ganeshabreizh

Poete - Stéphanie Pui-Mun-Law (www.shadowscapes.com)

2007 01 29

Youssou N’Dour et Neneh Cherry – Seven seconds – 4’28 et paroles

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 14:00

Image de prévisualisation YouTube

*

Boul ma sene, boul ma guiss madi re nga fokni mane
Khamouma li neka thi sama souf ak thi guinaw
Beugouma kouma khol oaldine yaw li neka si yaw
mo ne si man, li ne si mane moye dilene diapale
Roughneck and rudeness,
We should be using, on the ones who practice wicked charms

For the sword and the stone
Bad to the bone
Battle is not over
Even when it’s won
And when a child is born into this world
It has no concept
Of the tone the skin is living in

It’s not a second
7 seconds away
Just as long as I stay
I’ll be waiting
It’s not a second
7 seconds away
Just as long as I stay
I’ll be waiting X3
J’assume les raisons qui nous poussent de changer tout,
J’aimerais qu’on oublie leur couleur pour qu’ils esperent
Beaucoup de sentiments de race qui font qu’ils desesperent
Je veux les portes grandements ouvertes,
Des amis pour parler de leur peine, de leur joie
Pour qu’ils leur filent des infos qui ne divisent pas
Changer
7 seconds away
Just as long as I stay
I’ll be waiting
It’s not a second
7 seconds away
Just as long as I stay
I’ll be waiting X3
And when a child is born into this world
It has no concept
Of the tone the skin is living in
And there’s a million voices
And there’s a million voices
To tell you what she should be thinking
So you better sober up for just a second
7 seconds away
Just as long as I stay
I’ll be waiting
It’s not a second
7 seconds away
Just as long as I stay
I’ll be waiting
It’s not a second
7 seconds away

Just as long as I stay
I’ll be waiting
Buffalo Stance
Ladies and gentlemen I’d like to introd

Incantation

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 13:49

Chaleur d'amour et froid possessif 

Oh, vous qui avez froid!
Par absence d’amour,
Vous dont les doigts gourds
Freinent depuis toujours;
Vous, possession du trépas,
Possession, possession
Sans jamais avoir tort
N’avez que la passion
Pour chaussure et blessures;
Vous qui des gerçures sanglantes

Et des amours ardentes
Pouvez vous refroidir
Sans rechercher le pire;
Oh, vous mes cendres!
Oh, toi mon âme tendre!

                *

Réfléchir à l’amour
Et réfléchir au froid
Pour choisir sans avoir
A recompter ses doigts.

                *

ésotcelt

ganeshabreizh

2007 01 27

La Perfection (Saint Bernard)

Classé sous Pensees - Meditations - Citations — ganeshabreizh @ 19:01

« La perfection consiste à faire des choses communes et journalières d’une manière non commune et non à faire de grandes choses ni à en faire beaucoup ».

Saint Bernard -(1090-1153)

*

Saint Bernard.

-Bernard de Clairvaux-

Saint Bernard de Clairvaux est le fondateur et premier abbé de Clairvaux, docteur de l’Eglise.

Il est né au Château de Fontaine , près de Dijon en 1090 et mourut à Clairvaux en 1153.

Il était fils de Técelin, Seigneur de Fontaine et d’Alette de Montbard; en 1112, il entre comme religieux à Cîteaux,amenant avec lui trente autres jeunes nobles.

En 1115, l’Abbé de Cîteaux l’envoie fonder l’abbaye de Clairvaux, dont il est le premier abbé. Le succès de la nouvelle fondation, après de très durs commencements, est prodigieux: Clairvaux se développe au point de compter sept cents moines et de s’agréger cent soixante monastères.

Grâce à Bernard, l’influence exercée jusque-là par les moines dans les affaires religieuses par les moines de Cluny passe aux moines de Cîteaux.

En 1128, il commence à se mêler des affaires publiques, en prenant parti pour l’évêque de Paris et l’archevêque de Sens contre Louis le Gros.

Il appuie énergiquement Hugues de Payns, créateur de l’Ordre du Temple, venu en occident recruter des adhésions, et, ayant été chargé de rédiger les statuts de l’Ordre au concile de Troyes en 1128, fait reconnaître officiellement les Templiers. Lorsqu’à la mort d’Honorius II, deux papes sont élus, il prend le parti d’Innocent II, contre Anaclet, et c’est à son action puissante qu’Innocent doit son triomphe. A partir de ce moment, l’influence de Bernard dans les conseils de la cour pontificale devient prépondérante.

En 1140, il obtient facilement la condamnation de certaines propositions d’Abélard portant atteinte à l’unité de la foi (concile de Sens, 1140). Puis ladeuxième croisade trouve en lui un apôtre éloquent à Vézelay (Pâques  1146) et à Spire ( Noël 1146); aussi l’insuccès de l’expédition lui sera-t- reproché.

Bernar a été le plus grand conducteur d’hommes de son temps. D’ailleurs il est très conservateur, très attaché  à l’ordre féodal (il prendra nettement parti contre la commune de Reims).

Ila été canonisé en 1173 par Alexandre III.

*

La vierge apparaissant à Saint Bernard.

*

En théologie, Saint Bernard n’a pas un système propre. Il est un contemplatif. Son mysticisme mitigé est très hostile à la fois au rationalisme de l’école d’Abélard et à l’othodoxie mécanique de la scolastique.

Il admet trois degrés pour s’élever jusqu’à Dieu : la vie pratique, la vie contemplative et la vie extatique. Il eut un culte fervent pour la Vierge. Ila combatu avec une égale force Abélard, Arnaud de  Brescia et les hérétiques des bords du Rhin.

Acharné contre les ennemis de l’Eglise, il n’a cessé de dénoncer les abus qui la mettait en danger, et d’adresser au pape Eugène III, son disciple, d’énergiques avertissemets.

Ecrivain, il a laissé des taités d’édification et de polémique : « De contemptu Dei », « De consideratione », De diligendo Deo (1126), « Adversus Abaelardum »…etc. On a de lui trois cent quarante sermons et plusieurs poésie, dont l’une est le célèbre « Salve caput cruentatum ».

La première édition imprimée de ses oeuvres est de 1475 (Mayence), la meilleure est celle de  Jean Mabillon (Paris, 1667-1690).

Comme tous les grands chefs d’ordres monastiques, Saint Bernard a été fréquemment représenté par les artistes (Sébastien Del Piombo, Philippino Lippi, Pietro Vannucci dit le Pérugin, José de Ribéra dit l’Espagnolet, philippe de Chmpaigne, etc.)

Bernard de Clairvaux.

 

2007 01 26

Angelo Branduardi – Ballo in fa diesis minore – 6’38 (Paroles en italien et traduction française)

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 19:10

Image de prévisualisation YouTube

 

*

Artist: Angelo Branduardi
Title: Ballo In Fa Diesis Minore

 

Sono io
io son di tutti voi

Sono io la morte e porto corona,
io Son di tutti voi signora e padrona
e così sono crudele, così forte sono e dura
che non mi fermeranno le tue mura…x2

Sono io la morte e porto corona,
io son di tutti voi signora e padrona
e davanti alla mia falce il capo tu dovrai chinare
e dell ‘oscura morte al passo andare.

Sei l’ospite d’onore del ballo che per te suoniamo,
posa la falce e danza tondo a tondo
il giro di una danza e poi un altro ancora
e tu del tempo non sei più signora.

*

Je suis la mort des hommes,

je porte couronne

et je suis de leur vie

la maîtresse et patronne

 

Et bien sûr je suis cruelle

et bien sûr je suis très dure

mais rien n’arrêtera mes déchirures

 

Et devant ma faux qui passe

je vois trembler les figures

Et rien n’arrêtera mes déchirures

 

Toi maîtresse du monde,

soit bienvenue dans nos maisons

pose la faux au creux de toutes nos musiques

prends place dans nos danses

et si tu danses encore

toute la mort sera morte à l’aurore.

Entends-tu ?

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 19:06

 

entends-tu? 

 

 

*

 

Entends-tu ?

Entends-tu  Amour  combien de seuils ont franchi

Nos pas réalisés les mains en porte-vue ?

Tous ces présents vaincus de lumières embouties

Aux rythmes effrénés de conscience assidue ?

Selon les temps du cœur aux battements émus

Nos yeux se sont remplis, mutuellement servis,

A la conscience obscure de nos savoir vécus

L’un et l’autre en confiance, l’un à l’autre prescrit.

Insoumis au passé, l’amour y a traduit

Et baisers de nos lèvres, et soudures de nos corps ,

Les mots précieux tissés au métier du souci,

Bouée-phare, sémaphore en vague d’ accord.

Entends-tu mon amour que le pain de ta chair

Depuis tant d’année comble mon puit de tendresse ?

Entends-tu mon amour que l’aura des naissances

Balbutie pour toujours notre été automnal ?

Baigne encore nos enfants du bonheur en croissance

Des eaux primordiales, de tes larmes d’amour,

Pour permettre à ceux-ci d’accéder à la chance

De suivre le sentier, et le choix du parcours.

Entends-tu , Frère-Humain ? Le monde a mal à l’âme

Et notre entité d’Être y doit se dépasser !

L’évolution parcourt avec ubiquité

Tant de paix, temps de guerre…Tends l’esprit de la Femme !

Le Mâle prédateur doit passer le témoin

Et partager sa loi ; sous-tendre au féminin

Un pouvoir d’équilibre qui ait de matériel

Non seulement l’esprit, mais encore un bleu-ciel.

Entends-tu  Amour ? Combien de seuils vont franchir

L’Humain réalisé, Divin en porte-vue ?

Entends-tu?

 

Esotcelt

Ganeshabreizh

 

*

Wishpering angel chut -http://sharonna67-tripod.com

Sarah McLachlan – River – 4’08 et lyrics (paroles)

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 13:27

 

 

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=EBESSBiCN1U&hl=fr »>

*

It’s coming on Christmas
They’re cutting down trees
They’re putting up reindeer
And singing songs of joy and peace
Oh I wish I had a river
I could skate away on
But it don’t snow here
It stays pretty green
I’m going to make a lot of money
Then I’m going to quit this crazy scene
I wish I had a river
I could skate away on
I wish I had a river so long
I would teach my feet to fly
Oh I wish I had a river
I could skate away on
I made my baby cry

He tried hard to help me
You know, he put me at ease
And he loved me so naughty
Made me weak in the knees
Oh I wish I had a river
I could skate away on
I’m so hard to handle
I’m selfish and I’m sad
Now I’ve gone and lost the best baby
That I ever had
Oh I wish I had a river
I could skate away on
I wish I had a river so long
I would teach my feet to fly
Oh I wish I had a river
I made my baby say goodbye

It’s coming on Christmas
They’re cutting down trees
They’re putting up reindeer
And singing songs of joy and peace
I wish I had a river
I could skate away on

2007 01 20

GOOGLE

Classé sous Non classé — ganeshabreizh @ 19:24

http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js

2007 01 19

Tracy Chapman – telling stories – 3’48 et lyrics (paroles)

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 13:21

Image de prévisualisation YouTube

 

*

There is fiction in the space between
The lines on your page of memories
Write it down but it doesnt mean
Youre not just telling stories
There is fiction in the space between
You and me

There is fiction in the space between
You and reality
You will do and say anything
To make your everyday life
Seem less mundane
There is fiction in the space between
You and me

Theres a science fiction in the space between
You and me
A fabrication of a grand scheme
Where I am the scary monster
I eat the city and as I leave the scene
In my spaceship I am laughing
In your remembrance of your bad dream
Theres no one but you standing

Leave the pity and the blame
For the ones who do not speak
You write the words to get respect and compassion
And for posterity
You write the words and make believe
There is truth in the space between

There is fiction in the space between
You and everybody
Give us all what we need
Give us one more sad sordid story
But in the fiction of the space between
Sometimes a lie is the best thing
Sometimes a lie is the best thing

12

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO