Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 15 février 2007

2007 02 15

Conscience – 2 – L’inconscience dans sa nature et son existence – Psychanalyse (21 citations)

Classé sous Pensees - Meditations - Citations — ganeshabreizh @ 23:22

 

CONSCIENCE

 

[Nature et existence de l’inconscience. Psychanalyse]

 

*

 

1- « L’inconscient est la marge dont la conduite déborde la conscience. »

(Charles Baudoin – 1893-1963 – Psychanalyste, philosophe, humaniste, poète et romancier – L’âme et l’action, 1944-1949.)

 

*

 

2- « La conscience règne et ne gouverne pas. »

(Paul Valéry – 1871-1945 – Ecrivain, poète, philosophe et épistémologue français – Mauvaises pensées et autres, 1942.)

 

*

 

3- « L’amour propre est souvent invisible à lui-même ; il nourrit sans le savoir un grand nombre d’affections et de haines et il en forme de si monstrueuses que lorsqu’il les a mises à jour, il les méconnaît. »

(François VI duc de la Rochefoucauld – 1613-1680 – Ecrivain, moraliste et mémorialiste français – Les maximes,)

[L’édition définitive avec les 700 maximes ne parut qu’en 1817]

 

*

4- « …jusque dans les secrets que je crains de savoir. Jusque dans le repli de l’amour de soi-même. »

(Paul Valery [ibid.]- Poème : Narcisse)

 

*

 

5- « L’intellect est tout à fait étranger aux résolutions de la volonté. Il faut qu’il la prenne en flagrant délit pour deviner ses intentions véritables. »

(Arthur Schopenhauer – 1788-1860 – Philosophe idéaliste allemand – Le monde comme volonté et comme représentation, 1818/1819 – 2ème Tome : 1844°)

 

*

 

6- « Notre thérapeutique agit en transformant l’inconscient en conscient. »

(Sigmund Freud (Sigismund Schlomo Freud)- 1856-1939- Médecin autrichien, Inventeur de la psychanalyse – Introduction à la psychanalyse, 1917)

[ Un des trois « penseur du soupçon », qui ont induit le doute dans la conception philosophique classique du sujet, avec Karl Marx et Friedrich Nietzsche ;]

 

*

 

7- « N’était la vigilante pitié de Dieu, il me semble qu’à la première conscience qu’il aurait de lui-même l’homme retomberait en poussière. »

(Georges Bernanos (Joseph Jurt)- 1856-1939 – Ecrivain français – Journal d’un curé de campagne, 1935/1936.)

[Grand prix du roman de l’Académie française-1936]

 

*

 

8- « Les hommes éveillés n’ont qu’un monde, mais les hommes endormis ont chacun leur monde. »

(Héraclite d’Ephèse – 544/541- 480 Av. J.C. – Philosophe présocratique grec de la fin du VIème siècle av. J.C. – Fragments.)

 

*

 

9- « Le rêve est le gardien du sommeil. »

(Sigmund Freud – Ibid.

 

*

 

10- « Le rêve est la satisfaction d’un désir. »

(Sigmund Freud)

 

*

 

11- « Platon disait que les bons sont ceux qui se contentent de rêver ce que les méchants font en réalité. »

(Sigmund Freud)

 

*

 

12- « L’inconscient s’exprime à l’infinitif. »

(Sigmund Freud)

 

*

 

13- « L’enfant est le père de l’homme. »

(William Wordsworth – 1770-1850 – Poète romantique anglais – Poème : L’arc en ciel)

 

*

 

14- « Les névroses sont des produits, non de la sexualité, mais du conflit entre le moi et la sexualité. »

(Sigmund Freud)

 

*

 

15- « Je dis que si l’homme était un il ne serait jamais malade. »

(Hippocrate Le Grand – vers 460 av. J.C. – vers 470 av. J.C.- Médecin grec – De la nature humaine.)

 

*

 

16- « L’insensé lui-même n’est jamais qu’une ruse du sens, une manière pour le sens de venir au jour. »

(Michel Foucault – 1926-1984 – Philosophe français – in Histoire de la philosophie contemporaine, Tome II, Tableau de la philosophie contemporaine, A. Weber et D. Huisman.)

[Titulaire d’une chaire au Collège de France à laquelle il donna le titre d’Histoire des systèmes de santé.]

 

*

 

17- « Les primitifs qui se croient en état de péché mortel se laissent mourir…et meurent souvent sans lésion apparente ; un individu se casse quelque membre ; il ne se rétablira que du jour où il aura fait sa paix avec les règles qu’il a vilées. »

18- (Marcel Mauss – 1872-1950 – Fondateur de l’ Ecole française de sociologie et fondateur de l’ethnologie – Sociologie et anthropologie, 1950.)

 

*

 

19- « L’inconscient est un discours qui s’articule en dehors du sujet, ailleurs dans un autre registre en langage chiffré, clandestin. »

(Jacques Lacan – 1901-1981 (Jacques-Marie Emile Lacan) – Psychanalyste français – Article in L’Express, 31 Mai 1957.)

 

*

 

20- « Le génie de Freud a consisté à montrer en action une raison raisonnante comme telle, je veux dire en train de raisonner et de fonctionner comme logique, à l’insu du sujet, ceci dans le champ même classiquement réservé à l’irraison, disons le champ de la passion. »

(Jacques Lacan)

 

*

 

21- « Les névrosés se libèrent de leur conflit s’ils parviennent à l’exprimer, c’est-à-dire à transformer le conflit en récit, à rattacher une expérience solitairement vécue comme ineffable, lourde d’angoisse et d’inconnu aux chaînes communes du langage…

Exprimer en langage verbal ce qui n’était exprimable qu’en langage d’organes, exprimer plus ou moins clairement ce qui était au fond de nous même obscurément imprimé, c’est ordonner notre désordre. »

(Jean Delay – 1907-1987 – Médecin psychiatre et écrivain français – Perspectives sur la médecine du corps et de l’esprit, Conférences des Annales, avril 1952.)

 

Sarah McLachlan – In the arms of the angels – 5’45

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 14:30

Image de prévisualisation YouTube

 

*

 

Angel  Sarah McLaughlin  Spend all your time waiting for that second chance for a break that would make it okay there's always some reason to feel not good enough and it's hard at the end of the day I need some distraction oh beautiful release memories seep from my veins let me be empty oh and weightless then maybe I'll find some peace tonight  In the arms of the angel fly away from here from this dark cold hotel room and the endlessness that you feel you are pulled from the wreckage of your silent reverie you're in the arms of the angel may you find some comfort here  So tired of the straight line and everywhere you turn there's vultures and thieves at your back the storm keeps on twisting you keep on building the lies that you make up for all that you lack it don't make no difference escaping one last time it's easier to believe  in this sweet madness oh this glorious sadness that brings me to my knees  In the arms of the angel fly away from here from this dark cold hotel room and the endlessness that you feel you are pulled from the wreckage of your silent reverie you're in the arms of the angel may you find some comfort here you're in the arms of the angel may you find some comfort here

 

Esprit

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 14:29

sea ghost

 

 

*

 

Je te parle, ils écoutent.

Ces pierres écarlates

Que sont mes rêve vagissant,

Les vois-tu créature ?

 

 

Leurs mers les roulent à polir ;

Des pieds écrasent

Leurs cris de faible ;

Emouvante agonie

Du sable qui leur fait place.

 

 

Esprit, que penser de cela !

Pierres de douleurs elles frappent,

Mais sans leurs âmes qui colorent

Elles ne seraient plus que des mots.

 

 

ésotcelt

ganeshabreizh

Olivia Ruiz – J’traîne des pieds – 3’322

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 13:00

 

Image de prévisualisation YouTube

*

J’traine Des Pieds Olivia Ruiz lyrics
Artist: Olivia Ruiz
Album: La Femme Chocolat
Year: 2005
Title: J’traine Des Pieds   Print
Correct

J’traînais les pieds, des casseroles
J’n'aimais pas beaucoup l’école
J’traînais les pieds, mes guiboles abîmées
J’explorais mon quartier

J’traînais des pieds dans mon café
Les vieux à la belotte braillaient
Papi, mamie, tonton André et toutes ces pépées
A mes p’tits soins, à m’pouponner

Ecorché mon visage, écorchés mes genoux
écorché mon p’tit coeur tout mou
bousillées mes godasses, bousillé sur ma joue
bousillées les miettes de nous

La fumée du boeuf bourguignon
Toute la famille tête dans l’guidon
Du temps où ont pouvaient faire les cons
Les pensionnaires, les habitués, les gens d’passage surtout l’été
Joyeux bordel dans mon café

Ecorché mon visage, écorchés mes genoux
écorché mon p’tit coeur tout mou
balayée la terrasse, envolé le bout d’chou
envolées les miettes de nous

Je traîne les pieds, j’traîne mes casseroles
J’n'aime toujours pas l’école

Ecorché mon visage, écorchés mes genoux
écorché mon p’tit coeur tout mou
bousillées mes godasses, bousillé sur ma joue
bousillées les miettes de nous

 

Conscience – 1 – Définition et analyse (18 citations)

Classé sous Pensees - Meditations - Citations — ganeshabreizh @ 12:03

 

CONSCIENCE

 

[Définition et analyse]

 

1- « La conscience c’est l’intuition qu’ a l’esprit de ses états et de ses actes . »

(André Lalande – 1867-1963, Vocabulaire technique et critique de la philosophie) [Lalande développa un rationalisme qui fait de la raison un ensemble de normes intellectuelles en progrès continu.]

 

*

 

2-« La conscience est un ensemble de réactions de l’individu à ses propres actes. »

(Pierre Janet – Philosophe, médecin et psychologue français [figure majeure de la psychologie clinique française du XIXème siècle] 1859-1947, De l’angoisse à l’extase, 1925).

 

*

 

3–« La prise de conscience d’un acte consiste toujours à lui superposer une action nouvelle. Ainsi la prise de conscience du succès est une conduite de triomphe qui se greffe sur l’action de réussir. »

(Pierre Janet – ibid.)

 

*

 

4-« Toute conscience, Husserl l’a montré, est conscience de quelque chose. Cela signifie qu’il n’est pas de conscience qui ne soit position d’un objet transcendant. »

(Jean-Paul Sartre –Philosophe et écrivain français [Existentialisme, phénoménologie] – 1905-1980, L’Être et le Néant, 1943 [essai d’ontologie phénoménologique])

 

*

 

5-« « Être une conscience c’est s’éclater vers le monde »

(Jean-Paul Sartre – ibid.)

 

*

 

6-« Ce qui élève l’homme par rapport à l’animal, c’est la conscience qu’il a d’être un animal…Du fait qu’il sait qu’il est un animal, il cesse de l’être. »

(Georg Wilhelm Friedrich Hegel – 1770-1831 – Philosophe allemand représentatif de l’idéalisme allemand, [célèbre pour son analyse de la dialectique du Maître et de l’esclave, pour la phénoménologie de l’esprit ainsi que pour la célèbre dialectique].)

 

*

 

7-« La conscience est l’acte inhérent à toute pensée de poser un objet pour un sujet. »

(Octave Hamelin – 1856-1907 – Philosophe français – Essai sur les Eléments principaux de la Représentation – 1907- [il est aussi un historien de la philosophie]).

 

*

 

8-« Il n’y a que les gens malsains pour se sentir exister. »

(Pierre Maine de Biran (de son vrai nom Marie-François-Pierre Gonthier de Biran) 1766-1824 – Journal –[d’abord sensualiste (Condillac, Locke) il se tourne ensuite ver l’intellectualisme et devint finalement un théosophiste mystique.]

 

*

9-« Une conscience qui se ré-fléchit est déjà un e mauvaise conscience ; la conscience ne peut se saisir que dans ses déchirements. »

(Maurice Pradines – 1874-1958 – Philosophe français et professeur -Traité de psychologie générale, 1943-1946) [Il a développé une philosophie de la connaissance à la lumière d’une problématique de la sensation.]

 

*

 

10-« On peut appeler la conscience une ironie naissante, un sourire de l’esprit. »

(Vladimir Jankélévitch – 1903-1985 – Philosophe et musicologue français – L’ironie ou la bonne conscience, 1936) [son œuvre est centré autour de trois axes de réflexion : la métaphysique du « je ne sais quoi » et du « presque rien », la morale de l’intention bienfaisante et l’esthétique de l’ineffable.]

 

*

 

11-« L’être de la conscience c’est une être pour lequel il est dans son être question de son être. »

(Jean-Paul Sartre – Ibid.)

[(Cette formule exprime une expérience très familière : Avoir conscience de soi, c’est se mettre en question, se dédoubler. J’ai conscience d’être untel. Le moi se dédouble en un moi spectacle et un sujet spectateur. Ainsi pour Sartre la conscience introduit une inquiétude, un doute, une mauvaise foi. Avoir conscience d’être timide ce n’est plus être timide ingénument. Avoir conscience d’être timide c’est jouer sa timidité devant un spectateur (sa propre conscience)]

 

*

 

12-« La conscience suppose une séparation de moi d’avec moi. »

(Alain (de son vrai nom : Emile-Auguste Chartier) – 1868-1951 – Philosophe, journaliste et professeur français – « Histoire de mes pensées » dans les arts et les dieux, Paris, Gallimard, 1937)

 

*

 

13-« La conscience ramasse un être dispersé…Elle est une synthèse, caractère qui a le plus frappé l’opinion de tous les temps puisqu’elle l’a inscrit dans le terme même (cum-science) dont elle le désigne. »

(Maurice Pradines – Ibid.)

 

*

 

14-« La conscience est un trait d’union entre ce qui a été et ce qui sera, un pont jeté entre le passé et l’avenir. »

(Henri Bergson – 1859 – 1941 – Philosophe français, prix Nobel de littérature en 1927 – L’évolution créatrice, 1907)

[Hostile au positivisme scientiste et matérialiste, mais aussi aux philosophies intellectualistes, il a voulu opérer un retour aux données de l’intuition, coïncidence immédiate et spontanée avec un objet, permettant d’atteindre l’être profond des choses, lequel est durée pure et spirituelle, mais aussi liberté jaillissante.]

 

*

 

15-« La conscience correspond exactement à la puissance de choix dont le vivant dispose ; elle est coextensive à la frange d’action possible qui entoure l’action réelle. »

(Henri Bergson – Ibid.)

 

*

 

16-« Savoir c’est savoir qu’on sait. »

(Alain [Emile Chartier] – Ibid. mais : Les idées et les âges, 1927.)

 

*

 

17-« La conscience d’une douleur n’est pas douloureuse mais vraie. »

(Jules Lachelier – 1832-1918 – Philosophe français – Psychologie et Métaphysique, 1885)

 

*

 

18-« Il n’y a pour une conscience qu’une façon d’exister, c’est d’avoir conscience qu’elle existe. »

(Jean-Paul Sartre – 1905-1980 – L’imagination, 1936)

 

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO