Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

  • Accueil
  • > Archives pour février 2007

2007 02 1

Les Enfoirés – Le temps qui court – 3’55

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 14:30

http://www.dailymotion.com/video/4F1KSF3TAwZhU3Xzw 

 

*

 

Et finalement après quelques années
Tes rêves ne sont plus ceux d’une enfant
Et les roses posées dans ta chambre
Remplacent aujourd’hui les fleurs des champs

{Refrain:}
Et c’est le temps qui court, court
Qui nous rend sérieux
La vie nous a rendu plus orgueilleux
Parce que le temps qui court, court
Change les plaisirs
Et que le manque d’amour nous fait vieillir

A l’heure qu’il est, mes voitures de plastique
Sont devenues vraies depuis longtemps
Et finalement les affaires et l’argent
Ont remplacé mes jouets d’avant
{au Refrain}

Et c’est le temps qui court, court
Qui nous rend sérieux
La vie nous a rendu plus orgueilleux
Parce que le temps oui court, court
Change les plaisirs
Et que le manque d’amour nous fait vieillir

Le temps (l’attente) – (Alain)

Classé sous Pensees - Meditations - Citations — ganeshabreizh @ 14:10

La folie (Szal) de l'attente du temps- Wladislaw Podkowinski (Pologne-1966_1895)

*

*Les critiques défavorables et l’amour tragique et sans espoir pour l’épouse de l’un de ses amis marquent un tournant dans son oeuvre. Il fait des compositions symboliques – fantastiques dans les tons sombres. En 1892, il crée « Taniec szkieletow » (danse des squelettes), un an plus tard « Ironia » (Ironie) et de nombreux croquis pour le tableau « Szal » (la folie) qui verra sa version finale en 1894. Ce tableau représente une scène démoniaque : un cheval fou incarnant le désir aveugle, une soumissions aux impulsions, emportant une femme dans un gouffre. Le tableau « Szal uniesien » (extase) présenté le 16 mars 1894 à l’exposition à Zacheta provoque un scandale dans le milieu artistique. Toutefois, il est devenu en même temps, d’après les propos de Kazimierz Przerwa-Tetmajer, pour la jeune génération d’artistes, un manifeste du symbolisme. Podkowinski dans une crise de folie détruit ce tableau qui abîmé, devient propriété du collectionneur Feliks Jasienski et ensuite du Musée Nationale de Cracovie.
« Marsz zalobny Chopena » (Marche funèbre de Chopin) inspiré du poème de Kornel Ujejski « Marsz pogrzebowy » du cycle « Tlumaczenie Szopena » fut le dernier tableau de Wladyslaw Podkowinski et acheva sa tragédie personnelle.

____________________________________________________________________________________

« Le tragique est toujours dans l’attente, non dans la catastrophe. Aussi le temps se trouve être le personnage principal de toute tragédie. »

(Alain (Emile Chartier dit) – 1868_1961- Universitaire et philosophe français – Système des beaux arts.) 

Mère et source

Classé sous POESIE,Poesie Juniors — ganeshabreizh @ 13:38

Source minérale

 

 

*

Elle naît sous une roche,
Drapée de mousse elle n’est encore
Qu’une gerbe d’argent plus belle que l’or,
Une touffe d’herbe marque son approche.

Courant entre berges surannées
Elle va, grossissante, dans la vallée
Où son doux gazouillis murmurant
Se transforme en bruit sourd et puissant.

Sa coulée jadis peu copieuse
Devient la rivière plantureuse
Dévalant les collines, courant vers la mer
Bondissant de cascades en prés verts.

Et les noires forêts
Jusqu’à l’arrêt.
La mer est là, immense,
Où le souffle, où les vagues intenses
Dissolvent et noient la petite rivière
Douce et tranquille issue de la terre.

 

*

ésotcelt

ganeshabreizh

*

Source humaine

Le temps suspendu (Alain)

Classé sous Pensees - Meditations - Citations — ganeshabreizh @ 11:38

« O Temps! Suspends ton vol! »

C’est le voeu du poète , mais qui se détruit par la contradiction si l’on demande : Combien de temps le Temps va-t-il suspendre son vol? Un temps plus pur continuera pendant l’arrêt du temps. »

(Alain (Emile Chartier dit) 1868_1915 – Universitaire et philosophe français)

1234

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO