Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

2008 03 20

Picasso,simplement, sans rimes.

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 3:15

Picasso et Jacqueline

Picasso pleurant sur ses toiles
Le sang des taureaux espagnols
Dresse au milieu des arènes,
De sa peinture inoubliée,
La banderille au matador.

Tu achètes un château, et là
Tu fais naître encore en couleur
Le nouveau des séries voulues,
Rapelons-nous Vauvenargues
Où tu repeignis Jacqueline.

Tu nous faits déjeuner la toile
Dans l’herbe drue de tes ertouches,
Guerre et paix, image au présent,
Dans l’avenir de ta victoire
Sur Guernica et les Sabines,
Désastres de la haine en pleurs,
Hantise des coeurs que tu peins
Pour tes batailles étoilées
D’enchevêtrements romantiques.

Tu sais faire régner la paix
Colombes aux poitrines nues,
Enfant délicat de l’espoir.
Puis vint Notre Dame de Vie,
Amour des bêtes, ramenées
Par tes mains, à la vie si simple
De gouaches, symbole futur,
Ne serait-ce que tes chiens.
Ton nom n’est plus ce « Picasso ».

Si jamais il fut ce fruit,
Ton nom est travail en passion,
Forçant le respect aperçu
De toute inspiration livrée,
Instruit du regard intérieur.

 

ganeshabreizh

*

Picasso et Lump

Vauvenargues

 

Laisser un commentaire

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO