Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

  • Accueil
  • > A l'ecoute de ...
  • > Chanson Jeux Olympiques Pekin 2008 – Sophie Tchakgarian – Reporters sans frontières – 2’59

2008 04 10

Chanson Jeux Olympiques Pekin 2008 – Sophie Tchakgarian – Reporters sans frontières – 2’59

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 10:30

 

Drapeau du Tibet

 

http://www.dailymotion.com/video/x2xaa5

 

 

2 Réponses à “Chanson Jeux Olympiques Pekin 2008 – Sophie Tchakgarian – Reporters sans frontières – 2’59”

  1. Jean dit :

    Est-ce que vous pourriez m’envoyer les paroles de cette chanson?Merci

  2. ganeshabreizh dit :

    Jen Le mail que je t’ai fait en réponse, m’est revenu : « Failure notice »
    J’espère que tu reviendras prendre les paroles ici.
    Désolé de ne pouvoir faire mieux.

    ————————————–
    Les révélations que j’ai faites
    Au prix de mille et une larmes,
    Au fil de mille et une enquêtes,
    Te feront déposer les armes

    La vérité est découverte,
    Mes yeux ont été ceux du monde,
    Et mes mots ont sonné l’alerte,
    Contre toi se lève une fronde

    Regarde, regarde
    Les visages s’éclairent
    Car de la vérité a jailli la lumière

    Regarde, regarde
    C’est un vent libertaire
    Qui balaie les esprits et souffle les barrières

    Tu pourras bien m’emprisonner,
    La vérité se joue des murs,
    D’autres voix prendront le relais,
    Les mots ignorent la torture

    Depuis la Chine jusqu’à Cuba,
    D’autres que toi tentent en vain
    De faire plier d’autres que moi ;
    Tant de combats, tant de témoins…

    Ecoute, écoute,
    Des cris s’élèvent au loin,
    Ils brisent le silence, la parole revient

    Ecoute, écoute,
    La peur les quitte enfin,
    Les idées se propagent par tous les chemins

    PROTECTEUR DE LA VERITE
    C’est accepter la souffrance,
    Pour elle nous pourrions crever,
    Nous lui avons fait voeu d’allégeance

    MESSAGER DE LA VERITE,
    C’est le devoir qui nous incombe,
    Alors nous nous sommes érigés
    En un pont entre elle et le monde

    Et sens, oui, sens
    Comme renaît la confiance,
    Nous ne sommes plus les seuls à dire ce que l’on pense…

    Sens, oui sens
    Qu’éclosent les consciences
    Méprisant la censure, défiant la violence

    Et tremble, Oh ! tremble,
    Le peuple est en colère,
    Et face à son courroux, tu ne peux plus rien faire

    Et goûte, oui goûte
    A la saveur amère
    De la justice, enfin prête à braver l’enfer

    Sophie Tchakgarian – Reporters sans frontière
    Pékin 2008

Laisser un commentaire

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO