Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 16 juin 2008

2008 06 16

A la femme battue, à l’innocent meurtri,

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 0:46

 Femme battue

*

A la femme battue, à l’innocent meurtri,

Dans vos regards fluctuant de présence en absence,

 J’ai pu lire le poids écrasant de l’instant nu et gourd

Où les poings ont pesé  plus lourds que le destin choisi, 

 Ils n’étaient pas fuyants mais retrempés en ce moment si sourd.

‘ 

Des mots émis issus du relatif augmenté du temps brut

J’ai ressenti la souffrance du cœur qui se déchire alors ;

Aussi bien celle de l’être blessé dans son vivre que dans tous ses partages

 Que celle de l’enfant qui sait ce qu’il a vu et qui s’en rend coupable.

‘ 

Je veux juste ici prendre ta main dans ma main

Accompagner, panser l’âme meurtrie

 Aussi bien que le cœur et le corps en douleur,

‘ 

Il n’y a pas de rime au sonnet imparfait du partage…

Je ne fais que te dire : « Courage mon amie !» 

Je fais vibrer l’énergie d’empathie sur l’état d’innocence.

*

ganeshabreizh

violence domestique

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO