Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

2009 03 17

Katie Melua (Acoustic) – « Nine Million Bicycles » – « Piece by piece » – « Closest thing to crazy »

Classé sous A l'ecoute de ... — ganeshabreizh @ 9:44

Image de prévisualisation YouTube« Nine Million Bicycles »

There are nine million bicycles in Beijing
That’s a fact,
It’s a thing we can’t deny
Like the fact that I will love you till I die.

We are twelve billion light years from the edge,
That’s a guess,
No-one can ever say it’s true
But I know that I will always be with you.

I’m warmed by the fire of your love everyday
So don’t call me a liar,
Just believe everything that I say

There are six BILLION people in the world
More or less
and it makes me feel quite small
But you’re the one I love the most of all

[INTERLUDE]
We’re high on the wire
With the world in our sight
And I’ll never tire,
Of the love that you give me every night

There are nine million bicycles in Beijing
That’s a Fact,
it’s a thing we can’t deny
Like the fact that I will love you till I die

And there are nine million bicycles in Beijing
And you know that I will love you till I die!

———————————————————————————-

« Piece By Piece »

First of all must go
Your scent upon my pillow
And then I’ll say goodbye
to your whispers in my dreams.
And then our lips will part
In my mind and in my heart,
Cos your kiss
Went deeper than my skin.

Piece by piece
is how I’ll let go of you
Kiss by kiss
Will leave my mind one at a time
One at a time

First of all must fly,
My dreams of you and I,
There’s no point of holding on to those
And then our ties will break,
For your and my own sake,
Just remember,
This is what you chose

Piece by piece
Is how I’ll let go of you
Kiss by kiss,
will leave my mind one at a time
One at a time

I’ll shed like skin,
Our memories of lazy days,
And fade away the shadow of your face

Piece by piece
Is how I’ll let go of you
Kiss by kiss,
Will leave my mind one at a time
One at a time
One at a time
One at a time

————————————————————————————

« Closest thing to crazy »

How can I think I’m standing strong,
Yet feel the air beneath my feet?
How can happiness feel so wrong?
How can misery feel so sweet?
How can you let me watch you sleep,
Then break my dreams the way you do?
How can I have got in so deep?
Why did I fall in love with you?

[CHORUS:]
This is the closest thing to crazy I have ever been
Feeling twenty-two, acting seventeen,
This is the nearest thing to crazy I have ever known,
I was never crazy on my own…
And now I know that there’s a link between the two,
Being close to craziness and being close to you.

How can you make me fall apart
Then break my fall with loving lies?
It’s so easy to break a heart;
It’s so easy to close your eyes.
How can you treat me like a child
Yet like a child I yearn from you?
How can anyone feel so wild?
How can anyone feel so blue?

[CHORUS]

———————————————————————————

 

katiemelua.jpg
Ketevan « Katie » Melua (en géorgien : ქეთევან « ქეთი » მელუა) (née le 16 septembre 1984 à Koutaïssi) est une chanteuse et musicienne née en Géorgie. Elle a grandi en Irlande du Nord à partir de l’âge de 9 ans puis en Angleterre, où elle a reçu en août 2005 la nationalité britannique.

Son premier album, Call Off the Search, sorti en novembre 2003, a atteint la première place des charts au Royaume-Uni. Son second album, Piece by Piece sorti en septembre 2005, est aussi un énorme succès.

Ketevan Melua est née à Koutaïssi (Géorgie) en 1984. Elle passe la majeure partie de son enfance dans la capitale Tbilissi puis dans la ville de Batoumi. Son père qui travaille comme cardiologue et la situation de la population géorgienne se dégrade après la chute du bloc soviétique. Sa famille migre en 1993 à Belfast puis à Londres en 1998. Katie Melua est sans doute trop jeune pour se souvenir de la Géorgie mais elle dit plusieurs fois beaucoup aimer Belfast, ville pour laquelle elle écrit un titre sur son premier album.

Elle n’a pas toujours voulu être chanteuse, à 13 ans elle souhaitait être historienne ou femme politique.

À 15 ans, Katie gagne un concours de talents sur la chaîne de télévision britannique ITV en interprétant Without You, un titre du groupe Badfinger popularisé par Harry Nilsson.

Pendant ses dernières années de scolarité, elle suit les cours du Brit School for the Performing Arts et décroche un BTEC et un A-level en musique.

Elle commence à écrire des chansons en 2001 pendant ses études.

Début août 2005, Melua devient citoyenne britannique après avoir fait allégeance à la Reine lors d’une cérémonie de naturalisation.

Katie Melua a été remarquée lors d’un showcase à la Brit School par Mike Batt (auteur-compositeur et producteur anglais) qui recherchait alors un artiste capable de chanter « du jazz et du blues de manière captivante ». Il signa avec elle sur son label Dramatico et l’envoya en studio d’enregistrement. En France, Katie Melua tente une percée en se faisant invitée chez Thierry Ardisson en 2005. Elle collabore ensuite avec Nagui et réalise deux apparitions à Taratata aux côtés de Jamie Cullum (lorsqu’elle chante « Angie ») puis seule en 2006 et 2007.

Call Off the Search est sorti au Royaume-Uni le 3 novembre 2003. On y trouve des chansons signées John Mayall, Randy Newman (I Think it’s Going to Rain Today) ou James Shelton (Lilac Wine) mais également Melua et Batt. Succès immédiat, il atteint la première place des charts britanniques en janvier 2004 et le top 20 des charts australiens en juin 2004. Le titre phare The Closest Thing to Crazy atteint le Top 5 en Irlande, le top 10 au Royaume-Uni, le top 20 en Norvège, le top 30 en Europe et le top 50 en Australie. Au Royaume-Uni l’album s’est écoulé à 1,2 millions d’exemplaires (quadruple disque de platine) et est resté 6 semaines au sommet des charts. Il s’est vendu à 3 millions d’exemplaires dans le monde.
Katie Melua s’inspire de la chanteuse Eva Cassidy dans son album Call Off the Search. Elle y interprête d’ailleurs ce qui est sans doute sa plus belle chanson Fareway Voice (for Eva Cassidy).

Son second album, Piece by Piece, est sorti le 26 septembre 2005. Il comprend le titre Nine Million Bicycles, sorti le 19 septembre de la même année. Le premier passage du single sur les ondes britanniques eu lieu pendant le Terry Wogan Show du 1er août. On retrouve dans l’album quatre chansons écrites par Melua, quatre par Batt, une en collaboration entre eux, les trois dernières sont des reprises, dont Just like Heaven de The Cure. La composition du groupe est restée identique à celle du premier opus jusqu’à récemment ou deux de ses musiciens ont eté remplacés pour cause de bébé. L’album est directement entré numéro un des charts du Royaume-Uni la semaine du 3 octobre 2005.

Le 30 septembre 2005, Melua est critiquée dans The Guardian par l’écrivain et scientifique Simon Singh à propos des paroles de la chanson Nine Million Bicycles. Dans cette chanson le passage « We are 12 billion light-years from the edge. That’s a guess — no-one can ever say it’s true » (« Nous sommes à 12 milliards d’années-lumière du bord. C’est une hypothèse — personne ne peut dire si c’est vrai ») ont été prises par Singh comme une attaque contre l’exactitude des travaux des cosmologistes[1], ce qui provoqua l’envoi de lettres d’autres lecteurs du Guardian donnant eux aussi leur avis. Le 15 octobre, Melua et Singh apparaissent dans l’émission Today Programme de la BBC, émission durant laquelle Melua dévoile un ré-enregistrement de la chanson incluant les remarques de Singh, « We are 13.7 billion light-years from the edge of the observable universe; that’s a good estimate with well-defined error bars/and with the available information, I predict that I will always be with you » (« Nous sommes à 13,7 milliards d’années-lumière du bord de l’univers observable ; c’est une bonne estimation en tenant compte des marges d’erreur/et des informations disponibles, je prédis que je serai toujours avec toi »). Pendant un débat sur l’exactitude scientifique contre la licence artistique, tous deux s’accordèrent sur le fait que ces nouvelles paroles auraient eu un bien moindre succès commercial. Melua admit qu’elle aurait dû mieux connaître le sujet en tant qu’ancienne membre du club d’astronomie à l’école.

Son troisième album Pictures est sorti le 1er octobre 2007. Le premier single qui en est extrait, If You Were A Sailboat, est sorti quant à lui une semaine plus tôt (le 24 septembre 2007). Après deux semaines, il est déjà numéro un des ventes aux Pays-Bas, en Allemagne et en Irlande. Après l’album suit une tournée appelée « Arena Tour » qui réunira 150 000 spectateurs en Europe et sera à l’origine de la sortie d’un album live où Katie y chante par exemple avec beaucoup d’émotion « When you taught me how to dance ».

Elle reconnaît les influences de Queen, Joni Mitchell, Bob Dylan, Eva Cassidy, de la musique traditionnelle irlandaise ainsi que de la musique indienne.

Elle participa à Band Aid 20 en novembre 2004 pour lequel elle rejoint un chœur de pop stars britanniques pour une reprise de Do They Know It’s Christmas? destinée à récolter de l’argent contre la famine en Afrique. Ce concert célébrait les 20 ans du Band Aid de Bob Geldof.

Le 19 mars 2005 elle réalise l’un de ses rêves d’enfance en interprétant Too Much Love Will Kill You sur scène avec le groupe Queen lors du « 46664 concert » donné à George (Afrique du Sud).

Le 2 octobre 2006, Katie Melua entre dans le Livre Guinness des records après avoir donné le concert le plus profond sous le niveau de la mer (à – 303 mètres), sur une plateforme pétrolière dans la mer du Nord. Un documentaire retraçant l’histoire de ce concert a été diffusé sur la chaîne norvégienne NRK1 et a été édité en DVD le 29 mai 2007 sous le nom de Concert Under The Sea: The Documentary Film.

Katie Melua est également l’artiste britannique en activité qui a vendu le plus de disques avec 7,2 millions d’albums vendus.

Le 16 novembre 2006, à l’occasion de la cérémonie des World Music Awards qui s’est déroulée à Earl’s Court, à Londres, Katie a reçu l’award de la meilleure révélation féminine de l’année.

Melua a repris en duo avec Jamie Cullum le titre Love Cats de The Cure lors des Brit Awards en février 2004.

En août 2005 elle joue lors d’un mariage de la Maison Royale néerlandaise.

Elle a aussi été la compagne de Luke Pritchard, le chanteur et guitariste de The Kooks.

En 2007, elle a effectué une tournée de 14 dates (Pays-Bas, Allemagne, Norvège, Irlande et Danemark).

Elle s’est produite au Nice Jazz Festival le 18 juillet 2007.

En 2008, elle a donné une série de concerts à travers l’Europe.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Katie_Melua

http://www.katiemelua-forum.com/fr/

katiemelua2009.jpg

 

2009 03 10

Notre histoire sans fin…, pour les enfants du temps

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 22:42

Amour, mer et frangipanier

Notre histoire sans fin…, pour les enfants du temps

 

 ’

 

Tu es la part de vie cachée soigneusement.

Dans un coin de ma terre, un jardin d’absolu

Que nous ensemençâmes tandis qu’il était temps,

A vu le jour se tendre en don du Ciel perçu.

 

 ’

Il y a nos missions choisies à la naissance.

Nous dans tous nos subis, et nos moments de dons,

 Pour ces êtres élus dans un passé du vent

 Alors qu’ils rattrapaient notre course en partance.

 

 ’

Maintenant que l’Amour a tissé en couleur

Nos chemins de traverse, s’ouvre une voie patiente

Ornée des champs de Soi cultivés de nos pleurs.

Notre saison est là, tapie et communiante.

 

 ’

Petite fleur suave aux nuances si pures

Ainsi tu épanouis ton âme qui s’apaise,

Donnant le temps au temps pour que dans un murmure

L’absolu de nos Êtres façonne nos glaises.

 

 ’

eso

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO