Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

2008 06 27

La Concordance des temps dans la langue française

ganeshabreizh @ 17:43

La Concordance des temps dans la langue française

*

I – Définition et généralités.

1 – On appelle concordance des temps (expression traditionnelle consacrée) ou correspondance des temps (expression qui serait plus exacte), l’ensemble des règles qui régissent l’emploi du temps dans une proposition subordonnée en fonction du temps du verbe (conjugué) dans la principale.

 

2 – Les tableaux indiquent les règles en usages dans la langue littéraire très soignée. Ces règles souffrent quelque assouplissement dans la langue ordinaire.

 

*Remarques à propos des subordonnées complétives (subordonnées conjonctives):

                               -Les modes dans les complétives :

                                               Le verbe de la subordonnée complétive se met à l’indicatif ou au subjonctif selon le sens du verbe principal

a -  l’indicatif :

Le verbe de la complétive se met à l’indicatif lorsque le verbe de la principale exprime une déclaration, un jugement ou une connaissance (dire, raconter, expliquer, savoir, croire, apprendre…)

               Ex : Je pense qu’il fera chaud cet été.

Lorsque la phrase est à la forme interrogative ou négative, on peut utiliser soit le subjonctif, soit l’indicatif. :

               Ex : Je ne pense pas qu’il fasse beau cet été.

                               Pensez-vous qu’il fasse beau cet été ?

                                               Pensez-vous qu’il fera beau cet été ?

 

b- Au subjonctif :

Le verbe de la complétive se met au subjonctif lorsque celui de la principale exprime la volonté, le désir, le refus, la crainte (vouloir, ordonner, désirer, interdire, craindre…) :

               Ex : Je souhaite vraiment qu’il aille voir un médecin.

 

Après les verbes comme « craindre » et « avoir peur », on peut utiliser dans la complétive la négation « ne » sans pour autant donner un sens négatif à la phrase :

               Ex : Je crains qu’il ne vienne. (= Je crains qu’il vienne.)

              

Si l’on désire mettre la complétive à la forme négative, on devra écrire :

Ex : Je crains qu’il ne vienne pas.

 

 

 

II – Après un conditionnel présent.

 

Théoriquement, au subjonctif, l’imparfait ou le plus que parfait sont de rigueur :

                Ex : Il faudrait qu’il vînt demain.           

                Il faudrait pour cela qu’il fût venu plutôt.

Cependant, en dehors de la langue littéraire très soignée, on préfère le présent ou la passé du subjonctif :

                Ex : Il faudrait qu’il vienne de main.

                Il faudrait pour cela qu’il soit venu plus tôt.

 

 

 

III – Emploi de l’imparfait du subjonctif dans la subordonnée.

Cet emploi est obligatoire dans certains cas, si l’on obéit aux règles strictes de la concordance des temps. Or ce temps, de nos jours, est peu usité, à l’exception de certaines formes..

 

1 – L’imparfait du subjonctif est encore usité, dans la langue écrite, à toutes les personnes de la conjugaison, pour les verbes « avoir » et « être » :

Ex : Il avait agi ainsi pour que nous eussions le temps de riposter.

Il nous prévint pour que vous fussiez en état d’agir

 

2 – L’imparfait du subjonctif est encore usité, dans la langue écrite, à la troisième personne du singulier de tous les verbes :

                Ex : Je le prévins pour qu’il sût  à quoi s’en tenir.

 

3 – L’imparfait du subjonctif est pour ainsi dire inusité aux autres personnes, pour les verbes autres que « avoir » et « être ». On évitera des phrases telles que :

                Ex : Il désirait que vous arrivassiez le plus vite possible.

D’autre part,

                – Il désirait que vous arriviez le plus vite possible,

est mal admis dans la langue surveillée. On tournera autrement :

                – Il désirait vous voir arriver le plus vite possible.

2 Réponses à “La Concordance des temps dans la langue française”

  1. AHTTIOUI BRAHIM dit :

    JE D2SIRE ME PERFECTIONNER DANS LA LANGUE FRANCAISE AFIN D’EVITER DES ERREUR DE STYLE ET DE CONSTRUCTION DE PHRASE,MERCI.

  2. Film streaming dit :

    merci bcp

Laisser un commentaire

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO