Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

2014 06 14

Lente hallucination spectrale

Classé sous POESIE,Poesie Image — ganeshabreizh @ 22:58

Lente hallucination spectrale (photopoème ok)

2014 05 5

Faux-pas de l’esprit… comme un questionnement

Classé sous POESIE — ganeshabreizh @ 12:16

Faux pas de l'esprit... comme un questionnement (Photopoème) ok

 

Faux-pas de l’esprit… comme un questionnement

*

Vivre la solitude accompagnée d’une muse habitée…

Cela en fait du monde pour un poète en image, isolé,

Rattrapé par les mots qui viennent l’habiter au soir qui naît,

Quand les ombres s’estompent… que la lumière fuit, qui sait !

 

Un endormissement de l’être qui s’éteint enfin,

Pensant, poète avoir alors tout écrit, ne ressentant plus rien…

Les mains dans l’oreiller d’une nuit qu’on étreint

Pour pouvoir mieux encore apaiser de nos maux toute faim…

 

Cela ne se fait pas, de ne pas reconnaître les faux pas de l’esprit

Qui cogne et s’enlise par lasses hébétudes des veilles enfermées !

Rappelles-toi les coups du sort et les halètements du sommeil qui gémit

Alors que dans les lits de ta pensée cruelle tu ne reconnais plus celle qui a germée.

 

Elle n’a plus les mêmes métaphores et les rimes s’effacent alors que tu soupires.

Ô mon ami des mots, saisi le rêve issu de tes nuits sans sommeil.

La merveille du temps, c’est de ployer l’écoute de nos vents,

Et de carguer la voile de toutes nos absences d’ire.

Prend la canne tendue par le lecteur assidu qui commente la page et la prend comme enfant.

 

Les faux-pas de l’esprit sont un questionnement issu de nos oublis

Sur l’absence et le vivre, l’écrire et le taire, de ces choses diffuses ;

Comme balbutiements de l’être dépassé pour un temps infini,

Alors qu’a peine né le poète se meure aux présents de sa muse.

 

Yann

2014 02 20

Et voici que la Bible… (Photopoème)

Classé sous POESIE,Poesie Image — ganeshabreizh @ 16:21

249-Voici que la Bible (PhotopoèmeSpirituel) choix3

Au jour de nos promesses… (Photopoème)

Classé sous POESIE,Poesie Image — ganeshabreizh @ 16:15

Au jour de nos promesses(Photopoème) DSCF6906-4000x3000

2014 01 18

Quand le sentiment vibre (Photopoème)

Classé sous POESIE,Poesie Image — ganeshabreizh @ 22:14

0042MEV-Quand le sentiment vibre.jpg (Photopoème)

Bereshit (Photopoème)

Classé sous POESIE,Poesie Image — ganeshabreizh @ 22:11

Bereshit 2 3600x2250_Photopoème OK

 

Bereshit 2 1800x1150_Photopoème OK

 

2014 01 3

Voeux (Photopoème)

Classé sous POESIE,Poesie Image — ganeshabreizh @ 22:49

 

Voeux et mode d'emploi (Photopoème)1170

2013 12 23

Songe (Photopoème)

Classé sous POESIE,Poesie Image — ganeshabreizh @ 23:35

Songe

2012 04 19

Mon amour… (Photopoème)

Classé sous POESIE,Poesie Image — ganeshabreizh @ 14:23

Mon amour... (Photopoème) dans POESIE Mon-Amour-Je-suis

Mon amour, 

 

« Vois comme une virgule dans le ciel de nos vies, 

Réveille en souvenir notre être en contrition. »

La  virgule du « I » d’Ici et Maintenant »

La virgule du « I » issue de l’ « Immanent »

 

Amour est comme une impression,

Surimpression sauvage à nos discernements,

Exacte réplique de notre étonnement,

Sauvagement née d’une vraie dimension

De l’être qui s’installe pour panser, mieux panser,

Les plaies irradiées du jour de la pensée

De l’autre qui se mire au fond nu d’absolu,

Du miroir insensé d’un passé bien trop cru.

 

« Vois comme une virgule dans le ciel de nos vies, 

Réveille en souvenir notre être en contrition. »

 

Amour, chant d’amour vivant la vie du partage…

Refrain en différence enfantement du sage

Quand il ne retient rien et que nous donnons tout

A tous les bouts du monde au sommet de l’absout…

Un cœur nu reconnu en fleur du bout de l’âme

Quand les doigts manquent l’heure au présent sur la trame.

 

« Vois comme une virgule dans le ciel de nos vies, 

Réveille en souvenir notre être en contrition. »

 

Imprimer dans le regard intérieur de l’amitié qui naît,

Editer au revers de la main qui vient, tendrement sur nos paix,

Fleurir nos tombeaux de tous les pardonnés… Les oublier!

Dessiner en secret, comme un avenir de nos présents aimés,

Ces contours de la foi, nourriture absolue où vient se fondre enfin

Les souffrances humaines, les trahisons intimes mourant à nos « demains ».

 

« Vois comme une virgule dans le ciel de nos vies, 

Réveille en souvenir notre être en contrition. »

S’en nourrir, s’en nourrir et ne jamais cesser d’en aimer la somme.

Mon amour, Amour est le battement de Dieu sur le cœur de l’homme.

 

 

« Vois comme une virgule dans le ciel de nos vies, 

Réveille en souvenir notre être en contrition. »

La  virgule du « I » d’Ici et Maintenant »

La virgule du « I » issue de l’ « Immanent »

 

Et la vie, te dis-je, est un terme

 Jamais une fin qui tout ferme.

*

Yann – 20120404

 

2012 04 17

Et la vie, te dis-je, est un terme… Jamais une fin qui tout ferme. (Photopoème)

Classé sous POESIE,Poesie Image — ganeshabreizh @ 13:37

Et la vie, te dis-je, est un terme... Jamais une fin qui tout ferme. (Photopoème) dans POESIE Lamour-po%C3%A8me1

 

 

Mon amour,

 

Amour est comme une impression

Sauvage née d’une vraie dimension

De l’être qui s’installe pour panser

Les plaies du jour de la pensée

De l’autre qui se mire au fond nu

Du miroir insensé d’un passé bien trop cru.

*

Amour, chant d’amour, vie du partage…

Refrain des différences, enfantement du sage

Quand il ne retient rien et qu’il donne tout

A tous les bouts du monde, au sommet de l’absout…

Un cœur nu qu’on reconnait du bout de l’âme

Quand les doigts manquent au présent sur la trame.

*

Imprimer dans le regard intérieur de l’amitié qui naît,

Editer au revers de la main qui vient, tendrement sur nos paix,

Fleurir nos tombeaux de tous les pardonnés… Les oublier!

Dessiner en secret, comme un avenir de nos présents aimés,

Ces contours de la foi, nourriture absolue où vient se fondre enfin

Les souffrances humaines, les trahisons intimes mourant à nos « demains ».

*

S’en nourrir, s’en nourrir et ne jamais cesser d’en aimer la somme.

Mon amour, Amour est le battement de Dieu sur le cœur de l’homme.

Et la vie, te dis-je, est un terme

 Jamais une fin qui tout ferme.

*

   Yann – 20120404</center>

12345...20

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO