Le GRENIER des MOTS-REFLETS – Vol.I

  • Accueil
  • > Recherche : mots propos mort

2006 10 4

A propos de Spiritualités -[ORIA et L' Evangile de la Colombe.]

Classé sous — ganeshabreizh @ 4:17

*******************************************************************************************************

Calligraphie d'Abdelatif Habib-www.flwi.ugent.be

La connaissance est lumière, l’ignorance est obscurité.

(Calligraphie d’Abdelatif Habib-www.flwi.ugent.be)

*

- Des mots de l’évangile de la Colombe par Oria -

« Alors sont venues les limites

Des quatre coins du Monde elles sont venues

pour être berceau du Créé. »

Cet Alphabet de la Connaissance, le Cavalier voulait apprendre à l’ épeler… et de

l’ Evangile de la Colombe, emplir son coeur et couvrir les chemins de cette marche qu’ il savait longue .

L’ Etranger avait accepté de diriger ses pas vers le faîte de la Montagne, et d’ oter la buée de son regard voilé par le froid pétrifié par les apparences .

Il lui avait dit :  » Tu es le chemin que tu construis, et il est ton pas qui le foule . Mais entre la flèche et la cible qui l’ attend, il est un espace invisible, amoureux de la cible et de la flèche…

Souviens-toi de cela: :  » amoureux de la cible et de la flèche « . Il lui avait dit aussi : Ne te révolte pas, que la tourmente ne s’ attache pas à tes pas , qu’ elle ne laisse pas sur la Terre d’ épineuses empreintes .

Il lui avait dit encore : Les paroles qui jailliront de moi édifieront le Meilleur de Toi-même, et cependant, souvent te croiras-tu gisant dans le fossé de tes erreurs humaines et ses bases s’ ébranleront avec fracas .

Ne te révolte pas…Car si tu tournes sur toi-même et détournes tes yeux de l’ Etre, tu chuteras.

Ecoute moi . Il est un Livre ouvert où je t’ apprendrais à puiser . Mais n’ oublie pas : tout se donne à celui dont le Coeur est fait pour restituer .

Je graverai des mots en ta mémoire, des images que tu ne comprendras pas dès ce jour, mais ces paroles en Toi demeureront vivantes .

Ce matin là, il ouvrit l’ Evangile à ses premières pages … et le Cavalier, se tenant à ses pieds, écouta .

Il lui conta l’ histoire des trois Oiseaux qui depuis le grand Nid invisible s’ élancèrent

dans le mouvement de la Vie…

Il dessina l’ image de leurs ailes . Celles se dépliant, celles se repliant .

Il lui parla des deux frontières nécessaires : celle qui clôt le Champ, celle qui fait le Coeur du Sanctuaire .

Et du muable il lui parla, de l’ immuable il lui parla de même et du Soutien de tout cela.

Il parla de cette couleur, tentée par le désir d’épanchement…

Il parla de cette couleur, tentée par le retour sur elle-même.

Il parla de la Force Troisième. De cela toujours « en deça » qui réglait la passion des deux ailes .

De l’Oiseau Blanc, de l’ Oiseau Noir il lui parla, mais ne dit rien du combat de leurs ailes .

Non…d’ aucune guerre il ne parla. Il évoqua l’ Enlacement… Il mit l’ attention sur

l’ Echange. Il prononça le mot Amour …

www.spiritualites-egypte.org

O grand Oiseau Triple !

Toi qui ne descendras jamais de ton aire

peut-il cesser un jour

le rythme lent de ta respiration ?

Rien n’ existe, si ce n’ est la volonté de Toi-même

pour te donner la Vie

Rien n’ existe, si ce n’ est la volonté de Toi-même

pour te donner la Mort

Cependant O grand Oiseau Triple

manifesté Tu l’ es pourtant …

S’ il est partout la manifestation de Toi-même

Tu es.

La Conscience d’ un seul aspect de Toi donne Vie

celle d’ un autre aspect le reprend .

Tu es Toi-même Inconscient

des transformations engendrées

en un aspect premier

de l’ impulsivité de ton respir .

O grand Oiseau Triple !

Il est des mondes où des coeurs se demandent :

Doit on donner l’ impulsion de la Vie

Inconséquence ou Effusion d’ Amour ?…

Le Cavalier écoutait avec attention , et la musique de ces paroles l’ émerveillait .

- Oh, Etranger, cela est-il science véritable ?

- Sur le chemin de la Science Véritable cela est .

- Sur le chemin qui monte ou celui qui descend ?

- Sur le chemin… toujours le même . Il n’ est pas deux échelles, Cavalier .

- N’ y a-t-il point de suite à cette histoire ?

- En des mondes ou en d’ autres, une histoire toujours recommencée…

Rêve du Graal - - Cyril Carau - www.abstraisme.free.fr

Rêve du Graal de Cyril Carau – www.abstraisme.free.fr

*

Méfie-toi, cependant, et garde-toi de « séparer ». Il m’ apparaît que tu mesures, il m’ apparaît que tu soupèses depuis le point où tu es toi-même « pesé » .

La Sagesse n’ est pas dans l’ une ou l’ autre des couleurs révélées, mais elle est, Cavalier, dans la parfaite Connaissance des deux ailes .

Le Cavalier n’ entendait pas cela… Mais apprendre la suite de l’ histoire l’ impatientait :

O grand Oiseau Triple ! du mouvement de tes plus grandes forces, mouvement de l’ onde qui va et vient, mouvement de l’ aile qui s’ élève et se replie, dans un sursaut, une impulsion instinctive, des milliers d’ oiseaux surgirent et surgissent toujours de ces mouvements incessants…

Je connais les Enfants de Toi, O grand Oiseau Triple .

Ces nuées si blanches et si pures qu’ elles ne peuvent par elles-mêmes donner la Vie .

Par elles, d’ innombrables chemins furent tracés,et ouverte la Voie pour leurs frères .

Labourant l’ immensité de l’ Espace, semant dans les sillons de leur passage le témoignage de leur pure Origine .

Et du battement de leurs ailes, s’ écoulent les perles invisibles de leur pureté…

O invisibles perles ! toujours allant et toujours venant , vous parcourez

l’ Invisible des Mondes, vous nourrissez les ondes du rappel de leur Dieu .

O grand Oiseau Triple ! ne pouvant se poser nulle part, ne pouvant stationner de par leur pure forme, elles retournent près de ton Coeur,

veillant et surveillant… Car proche de ton Coeur, grand Oiseau, est leur place .

Et les autres nuées de Toi, je les connais de même, lorsqu’ elles s’ en vont de par le vaste Espace, curieuses des états se manifestant… Se penchant sur les chemins préparés, et s’ imprégnant des influences .

Utilisant la Semence de la nuée première, créant et se modelant elle-même, et sur un même rythme se projetant, cette nuée d’ Enfants, voilà

O grand Oiseau, qu’ elle s’ affaire .

Et voilà que s’ élancent, comme un cheval fougueux aux millions d’ ailes, tes Fils aux formes innombrables…

Quand se sont aplanis les chemins, modelé le visage de chaque Monde .

Et eux aussi , et d’ autres encore ils font Ton Oeuvre .

Lacher-prise - Oiseau blanc - www.eternelpresent.ch

Ce que le Cavalier avait appris ce matin-là, c’ est qu’ il fallait à toute existence deux limites . Que toute résistance favoriserait le mouvement . que le Secret était de lâcher prise . En son Coeur très profond se révélait le sens de ces paroles… A la surface de son être, seuls deux mots émergèrent pourtant : celui de Noir, celui de Blanc.

Extrait de L’ Evangile de la Colombe – (pages 30, 31, 32, 33, 34)

écrit par ORIA

Publié aux éditions Albin Michel

Collection Espaces libres – N° 17

ISBN 2-226-05272-0

ORIA, née en 1950, vit depuis1975 à Montségur, haut lieu de l’ aventure Cathare. Elle est l’auteur de La Paix est mon royaume et La Révolte Essentielle . Au cours de ses conférences, elle dispense un enseignement spirituel hors de tout dogme et éclairé par l’ inspiration fulgurente du « vivant » .

cavalier

Fée |
Rikach-inspiration |
yvanlepape |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Rêve Errant
| Jean-michel BARRAT Artiste ...
| MIDO